Download 1563.pdf PDF

Title1563.pdf
File Size1.7 MB
Total Pages24
Document Text Contents
Page 1

www.dknews-dz.comJeudi 23 mars 2017 - 24 Djumada Al-thani 1438 - N° 1563 - 4e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

DK NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

16° : ALGER
25° : TAMANRASSET

p. 2

MÉTÉO

P.p 12-13

S A N T É
LUTTE CONTRE
LA CRIMINALITÉ
Arrestation
de 3000
individus
impliqués
dans diverses
affaires

F T B A L L

P. 3

LA SÛRETÉ
DE WILAYA D'ALGER

LIGUE 1 MOBILIS DE
FOOTBALL (MISE À JOUR)

Le leader en péril
à Alger, duel
à "6 points"

à Tadjenanet

FATIGUE :
5 super

aliments pour
booster votre

énergie
au naturel

P. 4P. 3

ALGÉRIE - PORTUGAL
M. Bedoui reçoit
le directeur général
de la Police
de la Sécurité
publique
portugaise

ALGÉRIE - UE
Programme
Transport II:
Promotion de
l’ENATT de Batna
en Ecole
supérieure
spécialisée

La Ligue des Ulémas
et prédicateurs du Sahel
s'impose en tant
qu'institution référentielle
dans la lutte contre
l'extrémisme
et le radicalisme

P. 17P. 17P. 24

RESSOURCES EN EAU :
M. Ouali plaide pour la mise
à profit de l'expérience locale
dans la réalisation d'études
et le renforcement du
partenariat public-privé

La Grande Mosquée
d'Alger sera "la citadelle
de la modération"
en Afrique
et en Méditerranée

VACCINS CONTRE LA RUBÉOLE
ET LA ROUGEOLE :
Le ministère de la Santé
dénonce «des rumeurs
infondées»

P. 4

C U L T U R E
INFRASTRUCTURES :
M. Azzedine
Mihoubi inaugure
le Musée d'arts
modernes d'Oran

L É G I S L A T I V E S 2 0 1 7
Le décret relatif au règlement

intérieur de la HIISE publié au JO

Le règlement
intérieur régissant
la Haute instance

indépendante de
surveillance des

élections (HIISE) a
été publié dans le

dernier numéro du
Journal officiel (JO).

P. 3

ÉNERGIE :
Plusieurs évènements
internationaux
importants
prévus en Algérie
durant les mois
à venir

P. 7

P. 21P. 16

Page 2

2 Jeudi 23 mars 2017DK NEWS

Horaires des prières
Jeudi 24 djumada-al-thani

SALLE IBN-ZAYDOUN
L’Association
des beaux-arts
d’Alger en concert

L’Association des
beaux-arts d’Alger,
animera un concert
de musique anda-
louse, jeudi 23 mars
à partir de 23h à la
salle Ibn-Zaydoun
(Office Riadh El-
Feth).

DEMAIN
À LA COUPOLE
Concert de Lounis
Aït Menguellet

A l’occasion de ses
50 ans de carrière, l’ar-
tiste et poète, Lounis
Aït Menguellet, ani-
mera un concert ex-
ceptionnel, demain
vendredi 24 mars à 18h
à la Coupole du 5 Juil-
let (Alger).

RESSOURCES EN EAU
ET ENVIRONNEMENT
Ouali à Oran

Dans le cadre du suivi des projets
du secteur, le ministre des Res-
sources en Eau et de l’Environne-
ment, M. Abdelkader Ouali, effec-
tuera aujourd’hui, une visite de tra-
vail et d’inspection dans la wilaya
d’Oran.

LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR
Présentation de l'ouvrage
«Éradiquer le fléau des
cours payants»

Les éditions ANEP, organisent cet après-midi à partir
de 15h à la librairie Chaïb Dzaïr sise 1, avenue Pasteur Al-
ger-Centre, une rencontre consacrée à la présentation de
l'ouvrage «Éradiquer le fléau des cours payants» par son
auteur Ahmed Tessa ( pédagogue). La conférence sera sui-
vie d'une séance vente-dédicace.

Fajr 05:12

Dohr

Asr

Maghreb

Isha

12:55

16:24

19:07

20:28

4

4

4

BATNA
Commémoration du 61e
anniversaire de la mort
de Mustapha Ben
Boulaïd

Max Min

Alger

Oran

Annaba

Béjaïa

Tamanrasset

16° 07°

14° 07°

23° 12°

19° 12°

25° 12°

Météo

CLIN CLIN D’ EIL
PALAIS DES EXPOSITION

Inauguration du 21e Salon international
de l’artisanat traditionnel

SAMEDI 24 MARS À SÉTIF
Conférence
des cadres de l'ANR

Le secrétaire général de l'Al-
liance nationale républicaine
(ANR), le Dr Belkacem Sahli, prési-
dera samedi 24 mars à la salle des
conférences de l'hôtel El Hidhab de
Sétif, les travaux de la conférence de
wilaya des cadres du parti.

DIMANCHE 26 MARS AU CRASC
Table-ronde consacrée
à la refondation de
l’institution théâtrale

Le Centre de recherche en anthropologie sociale et cul-
turelle (Crasc) d’Oran, organise dimanche 26 mars à par-
tir de 14h, une table-ronde ayant pour thème «Pour une re-
fondation de l’institution théâtrale».

L e ministre de
l’Aménagement du
Territoire, du Tou-
risme et de l’Artisanat,
M. Abdelouahab Nouri,
accompagné de la mi-
nistre déléguée char-
gée de l’Artisanat, Mme

Aïcha Tagabou, procé-
dera aujourd’hui, au
Palais des Expositions
des Pins-Maritimes, Al-
ger, à l’inauguration
du 21e Salon internatio-
nal de l’artisanat tradi-
tionnel.

LE 25 MARS À TASSAFT
OUGUEMOUN
Commémoration
du 58e anniversaire
de la mort du colonel
Amirouche

La Fondation Colonel Amirouche, orga-
nise une cérémonie à l’occasion de la com-
mémoration du 58e anniversaire de la
mort du Colonel Amirouche, samedi 25
mars 2017, à partir de 09h30 au village
Tassaft Ouguemoun, commune d'Ibou-
draréne, wilaya de Tizi-Ouzou.

DEMAIN PALACE EVENT
3e Fashion Night
Algiers

La 3e édition de la Fashion
Night Algiers aura lieu de-
main vendredi 24 mars à par-
tir de 18h au Palace Event d’Al-
ger. Organisé par Index Com-
munication, la «Fashion
Naight» ou «L a nuit de la
mode», est une soirée dédiée
à la mode en Algérie.

AUJOURDH’UI À L’ESAA
La Grande dictée

Dans le cadre de la semaine
de la langue française et la
francophonie du 18 au 26 mars
dans le monde entier, l'Institut
français d'Algérie organise la
Grande dictée, en partenariat
avec le Rotary Club Alger la
Blanche et l'école Pigier, au-
jourd’hui à l'École supérieure
algérienne des affaires (ESAA).

DERNIÈRE INNOVATION DE OOREDOO
Haya : Bienvenue
dans un nouveau monde
de communication mobile

Ooredoo, opérateur innovateur,
révolutionne la téléphonie mobile
en Algérie et poursuit sa stratégie à
la pointe de la technologie dans
l’instauration de nouveaux usages
mobiles et annonce le lancement de
son offre exclusive « Haya ! » qui per-
met à ses clients de profiter d’avan-
tages uniques et, premiers du genre dans le marché national de
la téléphonie mobile. L’offre «Haya», qui signifie en français «Al-
lons-y», a été dévoilée hier aux médias nationaux lors d’une confé-
rence de presse animée par le DG de Ooredoo Algérie M. Hendrik
Kasteel. Accompagnée par une campagne de communication dif-
fusée sur différents supports médiatiques (TV, Presse, Radio, Web
et Affichage urbain) « Haya ! » est une exclusivité Ooredoo qui ou-
vre grand les portes d’un nouveau mode de communication mo-
bile en Algérie. Cette campagne est axée autour d’un spot TV qui
met en vedette la star du football mondial, Zineddine Zidane, qui
invite les Algériens dans toutes leurs diversités et de toutes les ré-
gions du pays à entrer dans le monde Haya ! ,en leur lançant «Ve-
nez vivre l’expérience Ooredoo!» A l’occasion du lancement de
l’offre « Haya ! », M. Hendrik Kasteel a déclaré : « « Haya ! » est une
invitation à vivre une expérience inédite de la communication mo-
bile. Avec cette offre exclusive, Ooredoo souhaite apporter à ses
clients les services les plus innovants. Il s’agit d’une approche re-
pensée de de la communication mobile pour en faire un moyen
d’union, de partage et de convivialité.

Le ministre des
Moudjahidine, M.
Tayeb Zitouni, prési-
dera aujourd’hui à
Batna, la cérémonie
de commémoration

du 61e anniversaire
de la mort de Musta-
pha Ben Boulaïd, l'un
des héros de la
guerre de Libération
nationale.

Page 12

SANTÉ
DK NEWS12 13

Jeudi 23 mars 2017
DK NEWS

In
t

op
sa

nt
é.

fr

FATIGUE : 5 SUPER ALIMENTS
POUR BOOSTER VOTRE
ÉNERGIE AU NATUREL

Pour faire face à la fatigue qui accompagne la fin d'hiver, on a tendance à se lâcher sur des excitants
comme le café ou les boissons énergisantes. Pour retrouver votre énergie vitale, la naturopathe

Charlotte Raut propose de remplacer la caféine par quelques boosters naturels.

L'épinard
fort en

vitamines
Dans cette petite feuille au

vert intense se cachent mille et
un bienfaits. Cru ou cuit, l'épi-
nard se prête aussi à une foule
de recettes gourmandes. Tout
ce qu'il faut savoir pour profiter
de tous ses atouts au quotidien.

Avec seulement 20 Cal pour
100 g, l'épinard est un cham-
pion de la légèreté. « Parfaite-
ment adapté aux personnes qui
prennent soin de leur ligne, il
est riche en eau et en fibres qui
favorisent un bon transit et ai-
dent à garder le ventre plat »,
assure Saloi Benbaha, naturo-
pathe. Et ce n'est pas tout : en
plus de son haut pouvoir rassa-
siant, il nous aide à moins
stocker : « Ses feuilles renfer-
ment des composés appelés
"thylakoïdes", des membranes
cellulaires où a lieu la photo-
synthèse (transformation de la
lumière en énergie). Ils favori-
seraient la satiété et ralenti-
raient l'absorption des graisses
par l'organisme », ajoute notre
expert.

Très peu de calories, un max
d'antioxydants

Outre sa légèreté, l'épinard
est un trésor de bienfaits. Il
contient de nombreux miné-
raux et vitamines. Notamment
les vitamines B (en particulier
B9 et PP), C et E, ainsi que du
bêta-carotène (précurseur de
la vitamine A). C'est une source
de fer , surtout si on consomme
en même temps un aliment
riche en vitamine C (agrume,
kiwi , poivron...) pour faciliter
son absorption. « Il apporte
aussi du zinc, du calcium, du
magnésium et une petite dose
d'oméga-3 », poursuit la natu-
ropathe. Très antioxydant, no-
tamment grâce à sa richesse en
chlorophylle et en bioflavo-
noïdes, il est réputé pour ses
vertus anticancer et alcalini-
santes. Enfin, grâce à sa ri-
chesse en caroténoïdes
(bêta -carotène), il protège la
peau et la vue. Il faut aussi tenir
compte de la cuisson. «
Consommer des épinards crus
ou cuits n'a pas les mêmes ver-
tus », souligne Saloi Benbaha.
S'ils sont crus, la vitamine C est
très présente, ainsi que les vita-
mines B, sensibles à la chaleur.

Plus d'oméga-3 et moins
d'oméga-6 pour maigrir

« À l'inverse, la cuisson po-
tentialise le bêta-carotène, la
vitamine E, le zinc ou encore le
fer. Le mieux est de varier : les
consommer en salade ou à la
béchamel, ou juste fondus. Et
ajouter un peu de matière
grasse comme l'huile d'olive
pour favoriser l'assimilation
des nutriments liposolubles. »

Prudence toutefois si on a
un problème rénal. L'épinard
cuit contient en effet de l'acide
oxalique, contre-indiqué en cas
de lithiase (calcul). Mieux vaut
alors le manger cru. Si l'on est
sous anticoagulant, mieux vaut
ne pas en abuser, car il est riche
en vitamine K favorisant la co-
agulation. On peut alors en
manger deux fois par semaine,
pas davantage. Un dernier
conseil : les épinards cuits doi-
vent se consommer rapide-
ment, pour empêcher ses
nitrates de se transformer en
nitrites, toxiques à forte dose.

La santé cognitive serait liée à l'optimisme chez les personnes âgées de plus 65 ans.

L'OPTIMISME CONTRE
LE DÉCLIN COGNITIF

ET SI L'OPTIMISME S'APPRENAIT ?

L'optimisme serait une solution efficace
pour réduire le risque de déclin cognitif ,
selon les résultats d'une étude publiée dans
la revue médicale Psychosomatic Medicine .

L'optimisme avait déjà été identifié
comme bénéfique pour baisser le taux de
cholestérol et pour maintenir un cœur en
bonne santé . Cette nouvelle étude nous ap-
prend que la joie de vivre permettrait de ré-
duire le déclin cognitif.

Les chercheurs de l'université du Michi-
gan aux Etats-Unis ont analysé les résultats
d'un sondage national financé par le Natio-
nal Institute on Aging, et mené sur 4624 par-
ticipants qu'ils ont suivis sur quatre ans. Au
cours de cette étude, ils ont observé qu'il
existait un lien entre optimisme et joie de
vivre et troubles cognitifs tels que la perte de
mémoire, les difficultés à résoudre des pro-
blèmes et à prendre les bonnes décisions,
chez les personnes de plus 65 ans. Les scien-
tifiques rappellent dans cette étude que les
pessimistes peuvent travailler avec des exer-
cices simples d'écriture pour augmenter
leur bien-être.

L'optimisme en thérapie
contre le déclin cognitif

L'optimisme a été prospectivement asso-
cié à une probabilité réduite de déficience
cognitive . Si ces résultats sont répliqués
dans de futures études, ces données suggè-

rent que les aspects potentiellement modi-
fiables du fonctionnement psychologique
comme l'optimisme jouent un rôle impor-

tant dans le maintien du fonctionnement
cognitif. «L'optimisme pourrait être une
cible originale et prometteuse des stratégies

de prévention et d'intervention visant à
améliorer la santé cognitive », concluent les
chercheurs.

Notre cerveau a tendance à d'avantage prendre en
compte les bonnes nouvelles que les mauvaises. Ce "biais
d'optimisme" ferait partie des apprentissages.

Comment notre cerveau apprend-il de nos erreurs ?
Préfère-t-il les bonnes nouvelles aux mauvaises ? C'est à
ces questions qu'a répondu une équipe de chercheurs de
l'Inserm menée par Stefano Palminteri du Laboratoire de
Neurosciences Cognitives. Les chercheurs en psychologie
cognitive savant que l'homme a tendance à d'avantage
prendre en compte les informations positives (les bonnes
nouvelles) par rapport aux informations négatives (les
mauvaises nouvelles). Ils appellent cela le "biais d'opti-
misme". "Cette asymétrie fondamentale est supposée gé-
nérer et nourrir ce biais et nous fait croire que nos
perspectives futures sont, en moyenne, meilleures que
celles des autres. Cela a notamment été mis en évidence
chez de gros fumeurs qui sous-estiment leur risque de
mortalité prématurée ou encore chez certaines femmes
qui sous-estiment leur risque d'avoir un cancer du sein "
soulignent les chercheurs du Laboratoire de Neuros-
ciences cognitives de l'Inserm.

On apprend l'optimisme de nos
essais et de nos erreurs

Ces derniers ont voulu en savoir plus sur ce phénomène
afin de comprendre s'il était uniquement lié à nos
croyance ou s'il faisait partie de nos apprentissages les plus
fondamentaux : lorsqu'on apprend de nos essais et de nos
erreurs.

Pour ce faire, ils ont étudié le comportement d'un
groupe de personnes engagées dans un processus d'ap-
prentissage par essai et erreur qui consistait à faire un
choix entre deux symboles associés à une récompense.
Selon le choix du participant, ce dernier pouvait recevoir
une "bonne nouvelle" (vous avez gagné 0,50 €), ne rien ga-
gner ou recevoir une mauvaise nouvelle (vous avez perdu
0,50 €). Les résultats ont démontré que les participants ac-
cordent aux bonnes nouvelles, 50 % plus d'importance en

moyenne qu'aux mauvaises nouvelles. Dans le même
temps, les chercheurs du LNC ont étudié l'activité céré-
brale des participants, grâce à l'imagerie par résonance
magnétique fonctionnelle (IRMf ).

Selon Stefano Palminteri, principal auteur de l'étude :
"l'activité cérébrale enregistrée dans les structures ma-
jeures du circuit cérébral de la récompense est quasiment
2 fois plus importante chez un sujet optimiste comparati-
vement à un sujet plus réaliste, à récompense monétaire

égale. Cette activité met en évidence des profils distincts,
plus ou moins optimistes ou réalistes".

Cette étude laisse entendre que le biais d'optimisme
pourrait être en cause dans des pathologies comme la dé-
pression (absence du biais) ou certaines addictions (surex-
pression du biais). "L'étude de ces biais élémentaires dans
les processus d'apprentissage est donc primordiale" esti-
ment les auteurs dont l'étude a été publiée dans Nature
Human Behaviour.

"La fatigue est un des grands
maux de notre société mais plutôt
que de chercher les moyens de la
chasser durablement, nous nous
contentons de la masquer en bu-
vant café, thé ou boissons énergi-
santes pour tenir" explique la
naturopathe Charlotte Raut. Pour
retrouver forme et énergie vitale,
l'auteur de Boostez votre énergie
sans caféine au naturel propose de
laisser tomber la machine à café au
profit de quelques super aliments,
véritables boosters de notre capital
énergie.

Les graines germées
Stress et pollution entraînent ca-

rences, dévitalisation et oxydation.
Consommer des graines germées
permet de faire face à ces agressions
en revitalisant notre organisme.

Comment les consommer ?
Les graines germées se consom-

ment toujours crues afin de conser-
ver leurs qualités nutritives. On les
trouve en barquette au rayon frais
des magasins bio.

Ajoutez-les à une salade de cru-
dités, une soupe, dans un jus de lé-
gumes frais (1 à 2 poignées dans un
extracteur de jus) ou sur une
tranche de pain tartinée de chèvre
frais.

A noter : les graines germées
consommées le soir peuvent empê-
cher de dormir certaines personnes
sensibles.

Les jus verts
Les jus verts ( ou green smoo-

thies ) sont des jus réalisés avec un
extracteur à partir de légumes verts.
Ils sont tout particulièrement
riches en chlorophylle, qui a un vrai
pouvoir d'oxygénation du sang. Ils
sont également bénéfiques pour les
grands stressés qui risquent d'avoir
un terrain inflammatoire.

Comment les consommer ?
L'extracteur de jus est la solution

idéale car son processus d'extrac-
tion permet de conserver un maxi-
mum de micronutriments. La
centrifugeuse est une alternative
plus rapide et moins coûteuse.

Le concombre constitue une
bonne base pour le jus vert car il ap-
porte beaucoup d'eau ainsi que du
potassium.

Associez-le à des légumes verts à
feuilles (épinards, chou vert, chou
kale, feuilles de blette...) et à d'au-
tres légumes verts (courgettes,
fleurs de brocolis, fenouil...). Pour
adoucir un peu le goût, ajoutez une
pomme ou une poire. Mais la quan-
tité de fruits ne doit pas dépasser un
tiers du volume.

A noter : buvez ces jus verts le
matin à jeun ou 30mn avant le repas
pour profiter au mieux de leurs
bienfaits .

Le germe de blé
C'est la partie du grain de blé la

plus riche en éléments nutritifs.
Préférez un germe de blé bio et cru,
qui n'a subi aucune transformation
et est donc plus riche nutritionnel-
lement.

Comment le consommer ?
Introduisez-le progressivement

dans votre alimentation en com-
mençant par une cuillère à café
pour vérifier que vous n'avez pas de
problème de tolérance. Augmentez
progressivement jusqu'à 1 à 2 cuil-
lères à soupe par jour.

Saupoudrez de germe de blé vos
smoothies, salades de fruits, com-
potes ou sur vos salades de crudités.
Mais n'en saupoudrez jamais les ali-
ments chauds : étant très fragile, il
ne supporte pas d'être cuit ou
chauffé.

A noter : faites des cures régu-
lières de 1 mois. Si vous préférez le
consommer au long cours, faites
quand même des pauses (1 semaine
par mois ou deux jours par semaine
par exemple).

Le pollen frais
Il est particulièrement indiqué

pour ses vertus revitalisantes et an-
tifatigue lors d'un sevrage de ca-
féine. Mais aussi aux changements
de saison pour éviter la fatigue.

Comment le consommer ?
Le pollen congelé est celui qui

garde au mieux ses vertus . Vendu
en barquette, il permet de faire une
cure de 3 semaines environ.
Consommez une petite cuillère de
pollen frais le matin au petit déjeu-
ner. Vous pouvez l'ajouter à une
purée de fruits ou un yaourt si vous
le trouvez trop acide.

La spiruline
La spiruline fait partie de ce que

l'on appelle les "algues bleues". Son
profil nutritionnel est l'un des plus
complets que l'on puisse trouver
dans la nature. Cette micro-algue
d'eau douce apporte toutes les vita-
mines et oligo-éléments essentiels
sous une forme hautement assimi-
lable. Elle contient aussi plus de cal-
cium que le lait et c'est l'un des
aliments les plus riches en magné-
sium.

Comment la consommer ?
Privilégiez la spiruline en fila-

ments car ainsi elle conserve mieux
ses principes actifs. Commencez
par une demi-cuillerée à café par
jour pendant une semaine pour
aller jusqu'à une à deux cuillerées à
café par jour. Ajoutez-la à vos smoo-
thies, aux jus de légumes, à l'assai-
sonnement des salades en la
mélangeant avec de l'huile.

A noter : pour lutter contre un
épuisement de fond, consommez la
spiruline 5 jours sur 7 pendant 3
mois. Sinon faites une cure d'un
mois à chaque changement de sai-
son.

Comment réussir
à vous passer
de caféine ?

Lorsqu'on supprime la caféine
de son quotidien, il est normal de se
sentir fatigué pendant quelques
jours voire de souffrir de symp-
tômes de sevrage, comme des maux
de tête par exemple. Pour que ce se-
vrage se déroule sans trop de dés-
agréments :

• Commencez un week-end,
pour pouvoir vous reposer.

• Diminuez la caféine progressi-
vement. Commencez par diviser
votre dose quotidienne par deux.
Lorsque votre corps s'est habitué,
diminuez encore de moitié jusqu'à
supprimer la caféine complète-
ment.

• Buvez beaucoup d'eau afin de
permettre à votre corps de se net-
toyer et d'éliminer toute trace de ca-
féine. Si le café vous manque trop,
remplacez-le par des tisanes ayur-
védiques qui contiennent des
synergies d'épices à l'effet énergi-
sant.

Page 13

SANTÉ
DK NEWS12 13

Jeudi 23 mars 2017
DK NEWS

In
t

op
sa

nt
é.

fr

FATIGUE : 5 SUPER ALIMENTS
POUR BOOSTER VOTRE
ÉNERGIE AU NATUREL

Pour faire face à la fatigue qui accompagne la fin d'hiver, on a tendance à se lâcher sur des excitants
comme le café ou les boissons énergisantes. Pour retrouver votre énergie vitale, la naturopathe

Charlotte Raut propose de remplacer la caféine par quelques boosters naturels.

L'épinard
fort en

vitamines
Dans cette petite feuille au

vert intense se cachent mille et
un bienfaits. Cru ou cuit, l'épi-
nard se prête aussi à une foule
de recettes gourmandes. Tout
ce qu'il faut savoir pour profiter
de tous ses atouts au quotidien.

Avec seulement 20 Cal pour
100 g, l'épinard est un cham-
pion de la légèreté. « Parfaite-
ment adapté aux personnes qui
prennent soin de leur ligne, il
est riche en eau et en fibres qui
favorisent un bon transit et ai-
dent à garder le ventre plat »,
assure Saloi Benbaha, naturo-
pathe. Et ce n'est pas tout : en
plus de son haut pouvoir rassa-
siant, il nous aide à moins
stocker : « Ses feuilles renfer-
ment des composés appelés
"thylakoïdes", des membranes
cellulaires où a lieu la photo-
synthèse (transformation de la
lumière en énergie). Ils favori-
seraient la satiété et ralenti-
raient l'absorption des graisses
par l'organisme », ajoute notre
expert.

Très peu de calories, un max
d'antioxydants

Outre sa légèreté, l'épinard
est un trésor de bienfaits. Il
contient de nombreux miné-
raux et vitamines. Notamment
les vitamines B (en particulier
B9 et PP), C et E, ainsi que du
bêta-carotène (précurseur de
la vitamine A). C'est une source
de fer , surtout si on consomme
en même temps un aliment
riche en vitamine C (agrume,
kiwi , poivron...) pour faciliter
son absorption. « Il apporte
aussi du zinc, du calcium, du
magnésium et une petite dose
d'oméga-3 », poursuit la natu-
ropathe. Très antioxydant, no-
tamment grâce à sa richesse en
chlorophylle et en bioflavo-
noïdes, il est réputé pour ses
vertus anticancer et alcalini-
santes. Enfin, grâce à sa ri-
chesse en caroténoïdes
(bêta -carotène), il protège la
peau et la vue. Il faut aussi tenir
compte de la cuisson. «
Consommer des épinards crus
ou cuits n'a pas les mêmes ver-
tus », souligne Saloi Benbaha.
S'ils sont crus, la vitamine C est
très présente, ainsi que les vita-
mines B, sensibles à la chaleur.

Plus d'oméga-3 et moins
d'oméga-6 pour maigrir

« À l'inverse, la cuisson po-
tentialise le bêta-carotène, la
vitamine E, le zinc ou encore le
fer. Le mieux est de varier : les
consommer en salade ou à la
béchamel, ou juste fondus. Et
ajouter un peu de matière
grasse comme l'huile d'olive
pour favoriser l'assimilation
des nutriments liposolubles. »

Prudence toutefois si on a
un problème rénal. L'épinard
cuit contient en effet de l'acide
oxalique, contre-indiqué en cas
de lithiase (calcul). Mieux vaut
alors le manger cru. Si l'on est
sous anticoagulant, mieux vaut
ne pas en abuser, car il est riche
en vitamine K favorisant la co-
agulation. On peut alors en
manger deux fois par semaine,
pas davantage. Un dernier
conseil : les épinards cuits doi-
vent se consommer rapide-
ment, pour empêcher ses
nitrates de se transformer en
nitrites, toxiques à forte dose.

La santé cognitive serait liée à l'optimisme chez les personnes âgées de plus 65 ans.

L'OPTIMISME CONTRE
LE DÉCLIN COGNITIF

ET SI L'OPTIMISME S'APPRENAIT ?

L'optimisme serait une solution efficace
pour réduire le risque de déclin cognitif ,
selon les résultats d'une étude publiée dans
la revue médicale Psychosomatic Medicine .

L'optimisme avait déjà été identifié
comme bénéfique pour baisser le taux de
cholestérol et pour maintenir un cœur en
bonne santé . Cette nouvelle étude nous ap-
prend que la joie de vivre permettrait de ré-
duire le déclin cognitif.

Les chercheurs de l'université du Michi-
gan aux Etats-Unis ont analysé les résultats
d'un sondage national financé par le Natio-
nal Institute on Aging, et mené sur 4624 par-
ticipants qu'ils ont suivis sur quatre ans. Au
cours de cette étude, ils ont observé qu'il
existait un lien entre optimisme et joie de
vivre et troubles cognitifs tels que la perte de
mémoire, les difficultés à résoudre des pro-
blèmes et à prendre les bonnes décisions,
chez les personnes de plus 65 ans. Les scien-
tifiques rappellent dans cette étude que les
pessimistes peuvent travailler avec des exer-
cices simples d'écriture pour augmenter
leur bien-être.

L'optimisme en thérapie
contre le déclin cognitif

L'optimisme a été prospectivement asso-
cié à une probabilité réduite de déficience
cognitive . Si ces résultats sont répliqués
dans de futures études, ces données suggè-

rent que les aspects potentiellement modi-
fiables du fonctionnement psychologique
comme l'optimisme jouent un rôle impor-

tant dans le maintien du fonctionnement
cognitif. «L'optimisme pourrait être une
cible originale et prometteuse des stratégies

de prévention et d'intervention visant à
améliorer la santé cognitive », concluent les
chercheurs.

Notre cerveau a tendance à d'avantage prendre en
compte les bonnes nouvelles que les mauvaises. Ce "biais
d'optimisme" ferait partie des apprentissages.

Comment notre cerveau apprend-il de nos erreurs ?
Préfère-t-il les bonnes nouvelles aux mauvaises ? C'est à
ces questions qu'a répondu une équipe de chercheurs de
l'Inserm menée par Stefano Palminteri du Laboratoire de
Neurosciences Cognitives. Les chercheurs en psychologie
cognitive savant que l'homme a tendance à d'avantage
prendre en compte les informations positives (les bonnes
nouvelles) par rapport aux informations négatives (les
mauvaises nouvelles). Ils appellent cela le "biais d'opti-
misme". "Cette asymétrie fondamentale est supposée gé-
nérer et nourrir ce biais et nous fait croire que nos
perspectives futures sont, en moyenne, meilleures que
celles des autres. Cela a notamment été mis en évidence
chez de gros fumeurs qui sous-estiment leur risque de
mortalité prématurée ou encore chez certaines femmes
qui sous-estiment leur risque d'avoir un cancer du sein "
soulignent les chercheurs du Laboratoire de Neuros-
ciences cognitives de l'Inserm.

On apprend l'optimisme de nos
essais et de nos erreurs

Ces derniers ont voulu en savoir plus sur ce phénomène
afin de comprendre s'il était uniquement lié à nos
croyance ou s'il faisait partie de nos apprentissages les plus
fondamentaux : lorsqu'on apprend de nos essais et de nos
erreurs.

Pour ce faire, ils ont étudié le comportement d'un
groupe de personnes engagées dans un processus d'ap-
prentissage par essai et erreur qui consistait à faire un
choix entre deux symboles associés à une récompense.
Selon le choix du participant, ce dernier pouvait recevoir
une "bonne nouvelle" (vous avez gagné 0,50 €), ne rien ga-
gner ou recevoir une mauvaise nouvelle (vous avez perdu
0,50 €). Les résultats ont démontré que les participants ac-
cordent aux bonnes nouvelles, 50 % plus d'importance en

moyenne qu'aux mauvaises nouvelles. Dans le même
temps, les chercheurs du LNC ont étudié l'activité céré-
brale des participants, grâce à l'imagerie par résonance
magnétique fonctionnelle (IRMf ).

Selon Stefano Palminteri, principal auteur de l'étude :
"l'activité cérébrale enregistrée dans les structures ma-
jeures du circuit cérébral de la récompense est quasiment
2 fois plus importante chez un sujet optimiste comparati-
vement à un sujet plus réaliste, à récompense monétaire

égale. Cette activité met en évidence des profils distincts,
plus ou moins optimistes ou réalistes".

Cette étude laisse entendre que le biais d'optimisme
pourrait être en cause dans des pathologies comme la dé-
pression (absence du biais) ou certaines addictions (surex-
pression du biais). "L'étude de ces biais élémentaires dans
les processus d'apprentissage est donc primordiale" esti-
ment les auteurs dont l'étude a été publiée dans Nature
Human Behaviour.

"La fatigue est un des grands
maux de notre société mais plutôt
que de chercher les moyens de la
chasser durablement, nous nous
contentons de la masquer en bu-
vant café, thé ou boissons énergi-
santes pour tenir" explique la
naturopathe Charlotte Raut. Pour
retrouver forme et énergie vitale,
l'auteur de Boostez votre énergie
sans caféine au naturel propose de
laisser tomber la machine à café au
profit de quelques super aliments,
véritables boosters de notre capital
énergie.

Les graines germées
Stress et pollution entraînent ca-

rences, dévitalisation et oxydation.
Consommer des graines germées
permet de faire face à ces agressions
en revitalisant notre organisme.

Comment les consommer ?
Les graines germées se consom-

ment toujours crues afin de conser-
ver leurs qualités nutritives. On les
trouve en barquette au rayon frais
des magasins bio.

Ajoutez-les à une salade de cru-
dités, une soupe, dans un jus de lé-
gumes frais (1 à 2 poignées dans un
extracteur de jus) ou sur une
tranche de pain tartinée de chèvre
frais.

A noter : les graines germées
consommées le soir peuvent empê-
cher de dormir certaines personnes
sensibles.

Les jus verts
Les jus verts ( ou green smoo-

thies ) sont des jus réalisés avec un
extracteur à partir de légumes verts.
Ils sont tout particulièrement
riches en chlorophylle, qui a un vrai
pouvoir d'oxygénation du sang. Ils
sont également bénéfiques pour les
grands stressés qui risquent d'avoir
un terrain inflammatoire.

Comment les consommer ?
L'extracteur de jus est la solution

idéale car son processus d'extrac-
tion permet de conserver un maxi-
mum de micronutriments. La
centrifugeuse est une alternative
plus rapide et moins coûteuse.

Le concombre constitue une
bonne base pour le jus vert car il ap-
porte beaucoup d'eau ainsi que du
potassium.

Associez-le à des légumes verts à
feuilles (épinards, chou vert, chou
kale, feuilles de blette...) et à d'au-
tres légumes verts (courgettes,
fleurs de brocolis, fenouil...). Pour
adoucir un peu le goût, ajoutez une
pomme ou une poire. Mais la quan-
tité de fruits ne doit pas dépasser un
tiers du volume.

A noter : buvez ces jus verts le
matin à jeun ou 30mn avant le repas
pour profiter au mieux de leurs
bienfaits .

Le germe de blé
C'est la partie du grain de blé la

plus riche en éléments nutritifs.
Préférez un germe de blé bio et cru,
qui n'a subi aucune transformation
et est donc plus riche nutritionnel-
lement.

Comment le consommer ?
Introduisez-le progressivement

dans votre alimentation en com-
mençant par une cuillère à café
pour vérifier que vous n'avez pas de
problème de tolérance. Augmentez
progressivement jusqu'à 1 à 2 cuil-
lères à soupe par jour.

Saupoudrez de germe de blé vos
smoothies, salades de fruits, com-
potes ou sur vos salades de crudités.
Mais n'en saupoudrez jamais les ali-
ments chauds : étant très fragile, il
ne supporte pas d'être cuit ou
chauffé.

A noter : faites des cures régu-
lières de 1 mois. Si vous préférez le
consommer au long cours, faites
quand même des pauses (1 semaine
par mois ou deux jours par semaine
par exemple).

Le pollen frais
Il est particulièrement indiqué

pour ses vertus revitalisantes et an-
tifatigue lors d'un sevrage de ca-
féine. Mais aussi aux changements
de saison pour éviter la fatigue.

Comment le consommer ?
Le pollen congelé est celui qui

garde au mieux ses vertus . Vendu
en barquette, il permet de faire une
cure de 3 semaines environ.
Consommez une petite cuillère de
pollen frais le matin au petit déjeu-
ner. Vous pouvez l'ajouter à une
purée de fruits ou un yaourt si vous
le trouvez trop acide.

La spiruline
La spiruline fait partie de ce que

l'on appelle les "algues bleues". Son
profil nutritionnel est l'un des plus
complets que l'on puisse trouver
dans la nature. Cette micro-algue
d'eau douce apporte toutes les vita-
mines et oligo-éléments essentiels
sous une forme hautement assimi-
lable. Elle contient aussi plus de cal-
cium que le lait et c'est l'un des
aliments les plus riches en magné-
sium.

Comment la consommer ?
Privilégiez la spiruline en fila-

ments car ainsi elle conserve mieux
ses principes actifs. Commencez
par une demi-cuillerée à café par
jour pendant une semaine pour
aller jusqu'à une à deux cuillerées à
café par jour. Ajoutez-la à vos smoo-
thies, aux jus de légumes, à l'assai-
sonnement des salades en la
mélangeant avec de l'huile.

A noter : pour lutter contre un
épuisement de fond, consommez la
spiruline 5 jours sur 7 pendant 3
mois. Sinon faites une cure d'un
mois à chaque changement de sai-
son.

Comment réussir
à vous passer
de caféine ?

Lorsqu'on supprime la caféine
de son quotidien, il est normal de se
sentir fatigué pendant quelques
jours voire de souffrir de symp-
tômes de sevrage, comme des maux
de tête par exemple. Pour que ce se-
vrage se déroule sans trop de dés-
agréments :

• Commencez un week-end,
pour pouvoir vous reposer.

• Diminuez la caféine progressi-
vement. Commencez par diviser
votre dose quotidienne par deux.
Lorsque votre corps s'est habitué,
diminuez encore de moitié jusqu'à
supprimer la caféine complète-
ment.

• Buvez beaucoup d'eau afin de
permettre à votre corps de se net-
toyer et d'éliminer toute trace de ca-
féine. Si le café vous manque trop,
remplacez-le par des tisanes ayur-
védiques qui contiennent des
synergies d'épices à l'effet énergi-
sant.

Page 23

Sir Alex Ferguson, l'ex-entraî-
neur de Manchester United, vou-
drait voir les Red Devils rempor-
ter la Ligue Europa.

L'ancien entraîneur de Man-
chester United, sir Alex Ferguson,

conseille au club de viser le titre en
Ligue Europa. «Nous n'avons ja-

mais gagné la Ligue Eu-
ropa, a rappelé Fergu-

son dans un entretien
accordé à ESPN. Nous
n'avons jamais rem-
porté la Coupe de
l'UEFA, l'ancien nom
de la compétition.
Nous avons un bon
tirage. Je ne dis pas
que c'est sûr, mais
nous avons de
bonnes chances.
C'est toujours un

trophée européen.
Et si tu gagnes, tu

vas en Ligue des
champions», sou-

ligne l'ancien techni-
cien. En Champion-

nat, Manchester United
n'a quasiment aucune

chance de remporter le titre.
Les Mancuniens occupent la
5e place à 17 points de Chel-
sea, le leader.

Selon le quotidien britan-
nique The Times, le joueur
d’Arsenal, Alexis Sanchez
(28 ans) se rapprocherait du
Paris Saint-Germain. Le club
parisien tient ainsi la corde
pour un transfert estimé
à plus de 80 millions
d’euros.

Le club serait en
revanche plus réti-
cent à laisser l’un
des meilleurs
joueurs de Premier
League filer chez
les concurrents de
Manchester City ou Chelsea,
qui se sont aussi intéressés
au dossier.

L’international chilien,
qui peut jouer sur les ailes
ou en avant-centre, a
marqué 22 buts et déli-
vré 18 passes décisives
cette saison avec Arse-
nal, club où il a signé en
2014. En fin de contrat
en 2018, il ne semble
pas vouloir prolonger
avec les Gunners.
D’après The Times, le
montant minimum de la
transaction s’élèverait à 86
millions d’euros. Mais gare à
l'embouteillage devant pour les
champions de France. Selon les in-
formations du journal, Mesut Özil
devrait également quitter le club
d’Arsène Wenger.

Diego Costa voulait revenir à l'Atlético
Madrid, mais les négociations ont échoué
et il est resté à Chelsea.

Quatrième meilleur buteur de Premier League avec
dix-sept buts, Diego Costa est le grand artisan de la très
belle saison de Chelsea qui file tout droit vers le titre de
champion d'Angleterre. Mais l'international espagnol a
souhaité retrouver son premier amour l'été dernier :
l'Atlético Madrid. Après de longues négociations, Diego
Costa est finalement resté chez les Blues. Le natif de
Lagarto est revenu sur cet épisode et explique que les
Colchoneros ont manqué leur chance de le rapatrier.
"L'Atlético Madrid sait que j'ai un sentiment particulier
pour l'équipe, j'ai vécu le meilleur moment de ma
carrière là-bas. El Cholo (ndlr Diego Simeone) sait
qu'il n'était pas impossible pour moi de revenir à l'At-
lético. La relation avec Antonio Conte ne s'est pas
bien déroulée, car quand il est arrivé, je lui ai dit
que je voulais aller à l'Atletico. Les fans de Chelsea
m'aiment beaucoup, même plus qu'à l'Atlético!
Quand Atlético a dû m'attendre, ils ne l'ont pas
fait, il y avait encore un mois pour aller sur le
marché des transferts", a expliqué Diego Costa
à l'émission El Larguero.

23DK NEWSJeudi 23 mars 2017 FOOT MONDIAL
Lemina vraiment

pisté par l'OM ?
D'après les informations du Corriere dello Sport,
Mario Lemina (Juventus de Turin) figure bien sur

les tablettes des dirigeants marseillais. Le
quotidien indique que le milieu de terrain a été

proposé à Lyon, dans le cadre d'un échange avec
Corentin Tolisso. Il précise également qu'il est
aussi demandé par l'OM. Pour rappel, le joueur

formé à Lorient avait quitté le club olympien lors
de l'été 2015, après la rencontre amicale Marseille-
Juventus (2-0). Décevant, cette saison, Lemina n'a

été utilisé qu'à 13 reprises en Serie A, pour 6
titularisations. Or, à vingt-trois ans, l'international

gabonais a besoin de jouer pour progresser.

Dans la carrière en montagnes
russes d’Hatem Ben Arfa, difficile
pour le moment d’affirmer qu’il a
tutoyé les sommets avec son passage
au PSG. Arrivé avec l’étiquette de

joueur qui a enfin atteint sa plé-
nitude footballistique avec ses im-
pressionnantes performances à
Nice, le meneur de jeu n’a jamais

convaincu Unai Emery. Ce dernier
l’utilise désormais comme un joker

du bout du banc, et son temps de jeu
a encore diminué avec la signature
de Gonçalo Guedes pendant l’hiver.
Résultat, même si le PSG joue pour

gagner des titres, sa saison pourrait
bien être blanche. Une grosse dé-

ception pour son ancien coach
à Nice, Claude Puel, qui ne

comprend pas cette mise
à l’écart de la part de

l’entraineur pari-
sien, alors que Ben
Arfa possède un
talent équivalent

aux autres joueurs
offensifs du PSG selon lui.

« C’est intéressant pour lui de se
retrouver dans ce genre de club. Le
PSG fait partie des quatre ou cinq
meilleurs clubs européens en terme

de potentiel. Le PSG n’est pas trop
haut. Ben Arfa est au niveau des
joueurs autour de lui. Il est important,
il est capable de faire des différences
», a souligné Claude Puel sur bein
SPORTS. Une vision des choses que
ne partage pas Unai Emery, qui ne
l’a titularisé qu’une seule fois en 2017
en championnat.

DIEGO COSTA :
«L'ATLÉTICO
MADRID A LAISSÉ
PASSER SA
CHANCE»

BEN ARFA
MOINS FORT

QUE DRAXLER
OU DI MARIA ?
IL S'ÉTOUFFE

Alexis Sanchez
attendu au PSG
dès cet été ?

SIR ALEX FERGUSON
CONSEILLE À MAN
UNITED DE VISER
LA LIGUE EUROPA

Page 24

Jeudi 23 mars 2017 / 24 Djumada Al-thani 1438- N° 1563 - Quatrième année

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

DK NEWS
Edité par la SARL

DK NEWS

Directeur général
Abdelmadjid CHERBAL

Directeur de la rédaction

Abdelmadjid TAREB
RÉDACTION ADMINISTRATION

«3, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 023.38.47.97/023.38.48.00»
FAX : 023.38.47.95 EMAIL : [email protected] - SITE : http://www.dknews-dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 3, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 023.38.47.97/023.38.48.00
FAX : 023.38.47.95 / E-MAIL : [email protected] - IMPRESSION : S.I.A.

Pour votre publicité, prière de s’adresser à l’Entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP spa -
1, Avenue Pasteur – Alger – TÉL : 021.71.16.64 / 021.73.71.28 – FAX : 021.73.95.59 / 021.73.99.19

ALGERIE - PORTUGAL
M. Bedoui reçoit le directeur général
de la Police de la Sécurité publique
portugaise

"La rencontre a porté sur la coo-
pération entre les polices des deux
pays et nous avons procédé à un
échange de nos expériences res-
pectives", a déclaré à la presse M.
Farinha à l'issue cette audience, à
laquelle a pris part le Directeur
général de la Sûreté nationale
(DGSN), le général-major,
Abdelghani Hamel.

Qualifiant cette coopération de
"technique, franche et ouverte", le
responsable portugais a souligné
que "les polices des deux pays par-
tagent des intérêts communs".

Pour sa part, le Général-major
Hamel a indiqué que les entretiens
entre les deux parties avaient porté
sur "la lutte contre le crime orga-
nisé, la lutte contre le terrorisme
ainsi que la formation et les
échanges de renseignements et
des expériences".

APS

La coopération entre les polices algérienne et portugaise a été évoquée, mardi à
Alger, lors de l'audience accordée par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités
locales, Noureddine Bedoui, au directeur général de la Police de la Sécurité
publique portugaise, Luis Manuel Peça Farinha.

Décès du cheikh
de la zaouia
Senoucia en
Algérie,
Sidi Mustapha
Bentekkouk

Le Cheikh de la zaouia Senoucia,
Sidi Mustapha Bentekkouk est décédé
mardi à Mostaganem, à l’âge de 89 ans
des suite d’une longue maladie, a-t-on
appris auprès de sa famille. Cheikh Sidi
Mustapha Bentekkouk est né en 1928
dans la région de Bouguirat
(Mostaganem) et a grandi dans un
milieu familial du savoir et du dikr.

Le défunt a évolué au sein de la
tariqa senoucia fondée par cheikh
Mohamed Ben Ali Essenouci, natif de la
même région, puisant dans les prin-
cipes fondamentaux de l’islam, en tant
disciple de grands cheikhs et se consa-
crant à la dévotion, à l'ascétisme et au
djihad. Cheikh Mustapha était, durant
la guerre de Libération nationale,
chargé de la collecte de l’argent auprès
des disciples, au profit du Front de
libération nationale (FLN).

Il a accédé au titre de cheikh de la
zaouia Senoucia en Algérie après le
décès du cheikh Sidi Mohamed El Alam
le 11 févier 1979. Cheikh Sidi Mustapha
Bentekkouk a été inhumé hier après la
prière du Dohr au cimetière de la
zaouia Bentekkouk à El Araar
(Bouguirat).

Publicité

DK NEWS Anep : 507 263 du 23/03/2017

Similer Documents